Travail forcé, expropriation et formation du salariat en afrique noire – Hilaire Babassana

Résultat de recherche d'images pour "Travail-force-expropriation afrique noire"

pdf

epub

la France, démocratie occidentale avancée, affirmait et même revendiquait la légitimité d’exercer un pouvoir blanc totalitaire au cœur des ténèbres de l’époque. L’abandon officiel de cette politique n’intervint qu’avec la constitution de 1946 qui créa l’Union française et la nationalité impériale. Le système impliqua en Afrique équatoriale, entre autres, une politique de privatisation de l’exploitation coloniale aux dépens du contrôle effectif de l’État, le renoncement au principe libéral alors dominant dans le monde occidental de la concurrence, la pénurie des investissements, la pratique du travail forcé et de la contrainte. La tolérance aux mauvais traitements résultait dans l’Empire du régime dit de l’Indigénat, qui confondait pour la quasi-totalité des « indigènes » pouvoir exécutif et pouvoir judiciaire entre les mains de l’administration locale.

Leave a Reply